La "Chaire Philosophie de l'Europe" de l'Université de Nantes développe une réflexion de haut niveau sur les questions européennes en visant à promouvoir une meilleure intelligibilité du projet européen, de ses enjeux, de ses principes constitutifs et de ses difficultés.


Un projet ambitieux

Le titulaire : Jean-Marc Ferry

La Chaire Philosophie de l'Europe est présidée par un spécialiste international de la question européenne, Jean Marc Ferry.

Les objectifs de la "Chaire Philosophie de l'Europe"

  • Impulser et coordonner une recherche d'excellence,
  • Activer une dynamique et une collaboration entre les disciplines sur l'objet européen,
  • Construire des partenariats avec les autres acteurs politiques et intellectuels engagés sur les questions européennes,
  • Animer les espaces publics locaux, national et international à travers l'association des acteurs de la société civile.

La "Chaire de philosophie de l'Europe" s'inscrit également dans un cadre plus large de
développement de formations à vocation européenne à l'Université de Nantes. Ainsi, une licence "Parcours Europe" est proposée depuis la rentrée 2010 et dès septembre 2012, un nouveau Master « Etudes Européennes et Internationales », réunissant 8 spécialités, verra le jour.

Les temps forts de l'année

Chaque année, un thème différent est retenu. Pour l'année 2011-2012, les réflexions ont porté autour de "L'Europe face à la crise : quel modèle économique et social ?"

Grand Séminaire (Kolloquium)

Le "Kolloquium" est un séminaire annuel visant à approfondir un thème en invitant des chercheurs à exposer leur interprétation et en soumettant celle-ci à la discussion approfondie d'un public informé et intéressé.
Cette série de conférences, ouvertes à tous, s'adresse particulièrement aux étudiants de l'Université de Nantes inscrits dans le parcours Europe.

Colloques

La Chaire organise au cours de l'année universitaire 2 colloques sur le thème annuel retenu:
  • un premier colloque, en mars, pour élargir la discussion à des chercheurs de haut niveau venant d'horizons très différents mais aussi à des acteurs politiques ou de la société civile.
  • au mois de juin, un second colloque, pour resserrer la discussion autour des principales thèses retenues lors du colloque de mars, et l'élargir à de nouvelles propositions, en vue de préparer la transition vers le thème de l'année suivante.